Enjeux et objectifs

Pourquoi réaménager ?

Une infrastructure vieillissante et saturée

L’aéroport Nantes-Atlantique n’est plus adapté à l’accroissement du trafic : il n’a pas été conçu pour recevoir un tel volume de passagers. Très bientôt, il ne pourra plus accueillir les voyageurs dans de bonnes conditions de qualité de service. Le projet de réaménagement a donc pour ambition de doter la métropole de Nantes, la région Pays de la Loire et, au-delà, une partie de la Bretagne, d’un aéroport moderne et répondant aux standards internationaux de qualité de service. 

Des besoins croissants de mobilité et de développement des territoires. 

En l’état, l’aéroport ne pourra pas répondre à la hausse prévisible des besoins de mobilité aérienne pour les vingt prochaines années, jusqu’à l’horizon 2040.  En tant que principal aéroport du Grand Ouest, Nantes-Atlantique doit être en mesure de contribuer à l’essor économique de ces territoires et de répondre aux besoins de mobilité aérienne de leurs résidents. 

Une vision stratégique pour l'aéroport de Nantes-Atlantique

L’Etat a souhaité que le réaménagement de l’aéroport de Nantes-Atlantique s’inscrive dans une triple
exigence :

  • protéger les populations riveraines de l’aéroport ainsi que les populations survolées contre les
    nuisances aériennes et protéger l’environnement ;
  • réaménager l’aéroport pour répondre avec sobriété aux besoins, actuels et futurs, de mobilité
    aérienne des habitants, des entreprises et des territoires du Grand Ouest, dont le rayonnement en
    Europe et à l’international doit pouvoir s’appuyer sur des connections aériennes performantes ;
  • réaménager l’aéroport en tout transparence, selon une gouvernance ouverte aux collectivités
    territoriales et à l’ensemble des parties prenantes.


Pour répondre à cette ambition et sur la base des enseignements tirés de la concertation publique, l’Etat
prend dès à présent des engagements qui se traduisent par 31 mesures.

Consultez le bilan et la décision de l'Etat

Back to top