Historique et contexte

L’Aéroport Nantes-Atlantique

L’aéroport hier et aujourd'hui

Nantes-Atlantique est un aéroport civil dont l’État est aujourd’hui propriétaire. Situé au Sud-Ouest de Nantes, le petit aérodrome de campagne originel de Château-Bougon est progressivement devenu, avec le développement de la métropole nantaise, un aéroport d’intérêt national. Implanté sur les communes de Bouguenais et de Saint-Aignan-Grandlieu, son emprise au sol actuelle est de 340 hectares.

Ses caractéristiques actuelles :

Principal aéroport du Grand Ouest offrant des liaisons commerciales régulières, devant Brest et Rennes ;

  • Plus de 7,2 millions de passagers en 2019 (1,1 millions de passagers à Brest en 2018 à 850 000 vers Rennes) ;
  • Nombre total de mouvements en 2019 : 69 000, dont 63 000 mouvements commerciaux ;
  • Près d’une centaine de destinations desservies en 2019 (36 à Brest, 28 à Rennes) ;
  • 26 compagnies régulières présentes à Nantes-Atlantique ;
  • Une piste de 2 900 mètres ;
  • Une aérogare, avec un terminal unique, d’une superficie de 43 000 mètres carrés.

Les dates clés de son histoire

De l’aérodrome de campagne à l’aéroport urbain


1928 : présence d’un camp aérien

1932 : inauguration de la première piste en herbe de l’aérodrome de Château-Bougon

1939 : réalisation de la piste nord-sud actuelle

1956 : présence sur la plateforme de Air Ouest en tant que première compagnie aérienne basée

1962 : ouverture par Air Inter des premières liaisons Nantes-Paris

1963 : concession pour 30 ans de l’aéroport à la Chambre de Commerces et d’Industries (CCI)

1994 : construction de l’actuelle tour de contrôle

1997 : agrandissement de l'aérogare (capacité portée à 2,5 millions de passagers aériens)

2002 : agrandissement de l'aérogare (capacité portée à 3 millions de passagers aériens)

2010 : concession à la société AGO (Aéroports du Grand Ouest)

2018 : abandon du projet de transfert Notre-Dame-des-Landes et annonce du réaménagement de l’aéroport actuel de Nantes-Atlantique, et annonce de la tenue d’une concertation préalable

2019 : concertation préalable sur le projet de réaménagement et annonce des 31 mesures concrètes de l’État

2019 : lancement de la procédure de mise en concurrence (appel d’offres) permettant de choisir le nouveau concessionnaire de l’aéroport Nantes-Atlantique et de Saint-Nazaire Montoir

Situation actuelle de l'aéroport de Nantes-Atlantique

Cartographie Nantes

Focus sur les dernières décennies

L’émergence puis l’abandon du projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes

La proximité de l’aéroport avec le cœur de la métropole nantaise (moins de 10 kilomètres du centre-ville de Nantes) est l’un de ses atouts. Elle est également la cause de nuisances sonores pour les habitants et de contraintes sur l’aménagement et le développement urbain du territoire. Ce sont les principales raisons pour lesquelles un projet de transfert de l’aéroport, imaginé dès les années 1960, a été mis à l’étude dans les années 2000.
Le projet de transfert de l’aéroport à Notre-Dame-des-Landes a fait l’objet d’un débat public en 2002, avant d’être déclaré d’utilité publique en 2008. Une concession a été accordée en 2010 pour sa conception, son financement, sa construction puis son exploitation.

Durant cette période, des oppositions se sont organisées contre le projet puis cristallisées autour d’une occupation illégale des terrains réservés à sa construction. Malgré des phases de conciliation, l’organisation d’une consultation locale en 2016 et le recours à des expertises indépendantes, les contestations ne se sont pas atténuées. Dans un souci d’apaisement et constatant que les conditions n'étaient pas réunies pour mener à bien ce projet, le gouvernement a annoncé, le 17 janvier 2018, l’abandon du projet de construction d’un nouvel aéroport. Cette décision est assortie de quatre mesures complémentaires :

  • La restauration de l’ordre et du droit sur le site de Notre-Dame-des-Landes ;
  • Le réaménagement de l’aéroport existant de Nantes-Atlantique ;
  • La définition de compensations exceptionnelles en faveur des riverains de Nantes-Atlantique ;
  • La fluidification des liaisons ferroviaires entre Nantes et les aéroports franciliens afin d’accompagner le développement économique des Pays de la Loire et, au-delà, du Grand Ouest.

La concertation préalable au projet de réaménagement

L’abandon du projet de construction de l’aéroport Notre-Dame-des-Landes s’est accompagné de la décision de réaménager l’aéroport existant de Nantes-Atlantique, de mettre en place des compensations exceptionnelles en faveur des riverains de l’aéroport et de fluidifier les liaisons ferroviaires entre Nantes et les aéroports franciliens.

À la suite de ces annonces, une concertation préalable au projet de réaménagement de l’aéroport de Nantes-Atlantique, associant toutes les parties prenantes, a été organisée du 27 mai au 31 juillet 2019 sous l’égide de deux garantes de la Commission Nationale du Débat Public (CNDP).

Retrouvez plus d’information sur la phase de concertation préalable.

Aujourd'hui, la volonté d'allier sobriété et performance pour un aéroport au service des territoires

La concertation préalable au projet de réaménagement de l’aéroport de Nantes-Atlantique a abouti à l’annonce des 31 mesures concrètes de l’État en octobre 2019. Ces 31 mesures concernent notamment la protection des populations, la protection de l’environnement, le réaménagement de l’aéroport et la gouvernance du projet. Elles ont pour objectif d’accompagner l’insertion du projet dans son territoire.

Retrouvez l’ensemble des 31 mesures ici.

Durant la phase de « post-concertation » et jusqu’à l’enquête publique, l’État reste à l’écoute de toutes les parties prenantes du territoire pour enrichir le projet. Un formulaire en ligne est à disposition pour poser des questions ou formuler des propositions.

Retrouvez le calendrier des prochaines étapes dans la présentation du projet.

Back to top